Grippe A(H1N1) : le stock de vaccins est déjà quasiment épuisé avant d’avoir été fabriqué.

Chacun pour soi. Les pays riches ont déjà passé leusr commandes de vaccin anti-grippe pandémique. Les pays pauvres risquent d’avoir les miettes.
 
L’Organisation mondiale de la santé est inquiète et un peu fâchée. On sait que l’OMS souhaite que les industriels du vaccin se lancent, dès que possible, dans l’élaboration d’un vaccin destiné à combattre la nouvelle souche A(H1N1).
 
Etant donné que les chaines tournent actuellement pour la fabrication du vaccin contre la grippe saisonnière attendue pour l’automne et l’hiver 2009-2010, ce n’est pas avant l’été que la fabrication du nouveau vaccin va débuter.
 
Et vu les capacités industrielles actuelles, on s’oriente, au maximum, vers 2 milliards de doses en un an avec une inconnue : faudra t’il une dose comme avec le vaccin saisonnier ou deux doses comme c’est le cas avec le prototype de vaccin contre la grippe aviaire H5N1 ?
 
Pour ne pas être pris en défaut, plusieurs pays ont déjà passé leurs commandes aux industriels, chaque commande représentant le double de leur population, les Etats-Unis ont auraient ainsi pris une option sur 600 millions de doses.
 
D’après l’inventaire actuel fait par l’OMS, les commandes passées dépassent largement les capacités de production des manufacturiers.
 
Il va falloir que l’organisation onusienne soit très persuasive pour convaincre les pays développés de bien vouloir penser aux pays les plus pauvres, ceux qui vont entrer en hiver dans un peu plus d’un mois et qui n’ont ni oseltamivir (Tamiflu®) ni zanamivir (Relenza®).
Pas de masques non plus, hormis ceux vendus dans les magasins de souvenirs. Inutile également de s’appesantir sur le dénuement des hôpitaux locaux.
 
Si tout le monde souhaite que l’alerte pandémique actuelle ne soit plus qu’un mauvais cauchemar dans quelques semaines, on peut être légitimement inquiet de la façon dont le Nord néglige le Sud.
 
En paraphrasant le discours de François Mitterrand au Bundestag, on peut dire que les vaccins seront au nord et le virus au Sud. Et, contrairement à une idée reçue, la grippe existe également dans les pays chauds et tropicaux, pas de façon saisonnière comme chez nous, mais avec deux ou trois pics annuels d’infection.
 
Le problème c’est que le virus est plus difficile à détecter et à arrêter que des missiles.
 
Il va falloir donc donner les moyens aux pays les plus défavorisés de lutter le moins mal possible contre la menace, ce qui, égoïstement, est sans doute l’une des meilleures façons de nous protéger également.
 

UN POINT SUR LA MALADIE

conférence de presset OMS du 08/05/2009 à 17 heures

L’OMS et les médecins mexicains ont revu les cas plus sévères, notamment ceux des personnes décedées.

Les informations montrent que la maladie dans ses formes les plus graves était un syndrome respiratoire aigu , principalement des penumonies virales avec détresse respiratoire.

Certains de ces cas ont frappé des sujets plutôt jeunes et sans antécédants médicaux particuliers. Il y a eu également des décès chez des personnes déjà fragilisées par des maladies hroniques.

En revanche, on n’a pas constaté de pneumonies bactériennes associées à l’infection virale, contrairement à d’autres épisodes d’épidémie grippale..

La mortalité est également due, en partie, que les personnes avec un tableau clinique sévère ont été vues très tardivement.

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Grippe A(H1N1) : le stock de vaccins est déjà quasiment épuisé avant d’avoir été fabriqué.

  1. IDE dit :

    bonjour,
    En regardant le journal télévisé et les méthodes de prévention concernant les collégiens de Toulouse, je suis scandalisée par "l’illusion de prévention".
    Manifestement, les utilisateurs n’ont pas été informés de la bonne utilisation des masques de protection !! Un masque utilisé qui est "jeté" sur la table de la cuisine, ou manipulé dans n’importe quelle condition …cela ne sert strictement à rien, c’est une illusion de prévention. Le grand public n’a pas connaissance de la chaîne de contamination.
    Le problème était le même pour le port de gants de protection dans la distribution alimentaire. Certes…on pouvait y croire mais lorsque les gants ne sont pas changer et servent à la fois, pour éternuer, se moucher et à servir votre fromage !!
    Y’ a du souci à se faire !!

  2. JD.Flaysakier dit :

    REPONSE A ANONYME :

    Le complot, les profits, l’industrie ,il ne manque que le virus fabriqué en laboratoire !

    J’ai vu mourir des dizaines de gamins de rougeole en Afrique faute de vaccins. j’ai un peu de mal à entendre ces eternelles remarques même si je ne suis pas un « pro vaccins » à tout prix.

  3. motarcs dit :

    j’ai la très désagréable certitude que tout ce tapage médico-pharmaco-médiatique autour de cette (jusqu’ici grippette) ne soit UNIQUEMENT destiné qu’à améliorer les finances de BIGPHARMA qui avaient la fâcheuse tendance à suivre le reste de l’économie actuelle. Sachant la composition et les effets NEFASTES de la vaccination (toutes les vaccinations) sur l’organisme humain, je ne peux que déplorer l’hystérie vaccinatoire actuelle du monde médical depuis que Pasteur a érigé son DOGME (sur des expériences manipulées) et que toute la médecine moderne s’est engouffrée dans ce créneau, au vu des profits juteux à réaliser…
    Avoir une hygiène de vie et une alimentation SAINE (autant que possible aujourd’hui) sera toujours le meilleur « vaccin » que l’on puisse s’administrer contre toutes les bactéries et autre virus et mycoplasmes « en vadrouille ».
    Je rappelerai simplement à Mr Flaysakier, la célèbre phrase de Louis Pasteur à Claude Bernard sur son lit de mort : « Vous aviez raison, Claude, le microbe n’est rien, le terrain est tout. »
    De même le serment d’Hippocrate : « Avant tout, ne pas nuire ».
    J’en suis désolé, mais la médecine allopathique actuelle est aux antipodes de ces principes quelle prétend défendre….
    Très cordialement

  4. Anonyme dit :

    Bonsoir,

    une question me préocupe : est-ce que la vaccination sera obligatoire s’il s’avère qu’en automne le risque devient plus important qu’en cette saison (europe) ?
    J’espère que les pays qui subissent déjà des épidémies dévastatrices bénéficieront des mêmes soins que nous. Je donne volontiers ma part car je peux me préparer avec une alimentation saine et les précautions de base pour une hygiène et une façon de se conduire qui ne devraient même pas être des slogans préventifs, mais ancrés dans nos moeurs, nouscitoyens de pays "civilisés".

  5. AJT dit :

    Bonjour Jean-Daniel,
    Esperons que l’avenir ne nous reserve pas un H1N1 réassortant qui hériterait de la résistance au tamiflu de son parent humain.
    L’hémisphère sud est déjà touchée, et l’hiver approche en bas…
    A+
    JT

  6. Paul dit :

    Comme d’habitude, les pays du nord se prémunissent alors que les pays du sud vont être touchés gravement. Et après on parle d’humanité.

  7. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A FRANCK LE FRANC !

    Franck,

    Vous regardez trop X Files !

    Depuis que le monde est monde; le match entre les virus et nous existe. Un pour cent de notre patrimoine génétique est constiué de reliquats viraux.

    Il n’y a pas de complot, mais un risque sanitaire contenu pour l’instant.

  8. frank le franc dit :

    Cher Jean Daniel,
    Tout d’abord, Merci pour vos conseils éclairés en 1992, alors que je travaillais au service Informatique de France2 (Ave Montaigne).
    Vous m’aviez reçu gentiment et je pense que ma mère a prolongé son passage sur cette terre d’une bonne quizaine d’années (sclérodermie) grace a vous, et je vous en remercie !

    Je vois dans votre billet sur la grippe A :
    « Le problème c?est que le virus est plus difficile à détecter et à arrêter que des missiles. »

    et je rebondis a votre subconscient !
    Question : Serait-on entré dans une guerre d’un nouveau type?
    Une nouvelle arme de destruction massive, qui éviterait d’user de l’atome (trop radical et trop politiquement incorrect) pour contrecarrer les crises mondiales ?
    face à la montée de prise de conscience des peuples (dans cette féodalité moderne appelée un peu rapidement « démocratie ») serait-ce la réponse des oligarchies dominantes (texan US, Medef, Békés du monde entier), fortement alliés a Monsanto et consorts ?
    Monsanto, vous savez, ce trust qui se prend pour les maitres de l’univers en inventant, copyrightant et en en faisant commerce, des souches résistantes a leur propres insecticides dévastateurs …
    soigner le bien (la nature), en ré-inventant le mieux (OGM) tout en utilisant le mal (insecticide) pour nous convaincre…
    Quelques similitudes avec ces nouveaux virus (n’est-il pas) ?
    Auraient-ils une nouvelle vision du monde a mettre en place après le prochain conflit mondial plannifié secretement pour 2012!
    Y a t-il une prise de conscience aux sein de la communanuté de chercheurs face a cette utilisation désastreuse de la science et de la recherche ?
    Qu’en pensez vous Docteur ?
    Frank-le-franc
    Chanteur engagé dans un monde a visage humain…

    PS : je ne perdrai pas de temps a répondre aux enragés touchés gravement par le virus de la bétise…
    cf. quelques billets précédents. Il n’y a mallheureusement pas de vaccin contre la connerie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.