ACC09-cardiologie.. Infarctus : les omega-3 n’améliorent pas les dégats.

Les acides gras oméga-3 sont parés de moult vertus à en croire certaines études et des livres à succès.
Mais ajoutés aux traitements les plus modernes de l’infarctus du myocarde, ils n’ont aucun effet bénéfique supplémentaire. Pas de panacée donc.
 
Lis Inuits sont des gens inouïs. Ils mangent gras et ils font peu de maladies cardiovasculaires.
En fait, leur nourriture est riche en acides gras polyinsaturés, notamment les fameux oméga-3.
D’où l’idée de mettre ces acides gras à toutes les sauces et même à en faire des produits-miracles.
 
Ce sont des composants fort utiles mais avec, cependant, des limites, comme le montre une étude allemande présentée aujourd’hui à Orlando, lors du congrès de l’ACC.
 
L’étude a concerné 3827 patients hospitalisés pour infarctus du myocarde dans 104 hôpitaux allemands entre 2003 et 2007.
 
Trois à quatorze jours après l’accident aigu les patients ont été divisés en deux groupes. L’un a reçu un comprimé contenant un gramme d’oméga-3, l’autre groupe un placebo sous forme d’un gramme d’huile d’olive. La prise du comprimé a duré un an.
 
Le but de l’étude était de démontrer qu’avec l’adjonction d’oméga-3 à la prise en charge optimale de l’infarctus on pourrait voir diminuer le nombre de morts subites de cause cardiaque. Les chercheurs escomptaient également trouver une diminution  de la mortalité globale, des récidives d’infarctus, des accidents vasculaires cérébraux, des troubles du rythme et de la nécessité d’aller déboucher des artères
 
Au terme de l’année de suivi, aucune différence n’a été constatée entre les deux groupes. La mortalité par arrêt cardiaque a été de 1,5 %, identique dans les deux groupes. Tous les autres critères choisis n’ont pas montré de différence également.
 
Le seul domaine dans lequel les oméga-3 ont fait un peu mieux que le placebo était dans l’abaissement du taux de triglycérides chez les patients dont le taux initial était supérieur à 1,5 g/l.
 
Cela ne remet pas en cause les bienfaits d’une alimentation riche en oméga-3., mais cette étude montre qu’il faut savoir raison garder et ne pas voir de vertus magiques dans des produits qui, comme la plus belle fille du monde, ne peuvent donner que ce qu’ils ont.
 
 
Référence de l’étude :
 
Jochen Senges
 
Randomized trial of omega-3 fatty acids on top of modern therapy after myocardial infarction : the OMEGA trial.
 
Présentée lundi 30 mars 2009
ACC 58th annual scientific sessions.
 

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à ACC09-cardiologie.. Infarctus : les omega-3 n’améliorent pas les dégats.

  1. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A ELGOGO 34 :

     

    Merci de votre sympathique appréciation. C’est toujours agréable d’avoir l’assentiment d’un spécialiste quand on n’est pas soi-même dans son champ premier d’expertise.

  2. elgogo34 dit :

    Cher confrère bonjour

    Une étude négative publiée a l’une des « messe mediatique  » cardiologique nord US bi annuelle …
    Et qui conforme mon impression de praticien , je suis en effet cardiologue libéral depuis 10 ans .
    Le bourrage de crane hebdomadaire ou presque de DM de chez Fournier , vendeur d’omacor , ne m’a jamais convaincu du bienfait medical d’une supplémentation d’o3 sous forme d’omacor .
    L’étude Gissi prevenzione , pour l’avoir analysée , sent le souffre !!!
    en effet , une publi dans le Lancet , 10 ans après la fin du recrutement , et un effet a priori positif pour un critère secondaire , et non pas la mortalité globale , je n’adhere pas .
    le traitement BASIC , OK , BASICO , NO !!!

    pour plus de precision , beta bloc, aspi , statine, IEc , conrôle des FdR , et O pour OMACOR

    bien le bonsoir , et felicitations pour ce Blog

    Dr Laurent Gauci , cardiologue , Montpellier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.