Arthrose : les genoux en pincent pour la chondroitine sulfate.

Si, comme moi, vous souffrez d’une arthrose du genou, une solution se dessine peut-être.
Solution partielle, certes, mais pour une fois qu’il y a une bonne nouvelle !
 
C’est une équipe française, sous la conduite d’André Kahan, professeur de rhumatologie au CHU Cochin à Paris, qui a suivi  622 patients recrutés en Europe et aux Etats-Unis, pendant deux ans.
 
Ces patients ont reçu soit un médicament à base de chondroitine sulfate 4 et 6. soit un placebo.
 
Ces patients ont eu une évaluation radiologique de leur articulation à l’enrôlement, puis à 12, 18 et 24 mois.
Au terme de l’étude, les chercheurs français ont constaté tout d’abord une diminution de la douleur dans le groupe recevant le traitement actif, diminution surtout marquée dans la première année. Est-ce un effet du traitement ou le remodelage de l’articulation qui a entrainé la diminution des douleurs ? Difficile de trancher définitivement.
 
En revanche, au plan radiologique, la réduction de l’espace entre le fémur et le tibia, ce qu’on appelle  un « pincement », survenait moins fréquemment chez les patients recevant le sulfate de chondroitine que chez ceux recevant le placebo.
 
Cette moindre atteinte articulaire est un signe intéressant, mais il faudra encore d’autres études et sur des durées plus longues pour asseoir définitivement la place de ce sulfate de chondroitine dans la prise en charge des genoux arthrosiques.
 
Les auteurs apportent une précision de taille dans cette étude : ils ont utilisé un produit délivré sur ordonnance et estiment donc que leurs résultats ne peuvent donc pas être généralisés aux produits en vente libre à base de glucosamine-chondroitine.
 
C’est bien dommage car j’en avais rapporté deux énormes flacons de mon dernier voyage aux Etats-Unis. Mais je vais peut-être lancer une étude sur ce complément alimentaire avec un volontaire, votre serviteur et sans placebo.
 
Après tout, au point où j’en suis.!
 
 
 
Référence de l’étude :
 
 
Andre Kahan et al.
Long-Term Effects of Chondroitins 4 and 6 Sulfate on Knee Osteoarthritis
 Arthritis & Rheumatism, February 2009.60 (2):524 - 533
 
 
 
 

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Arthrose : les genoux en pincent pour la chondroitine sulfate.

  1. gardimanv dit :

    ligamento plastie en 2000 puis dix an aprés arthrose du genou sa fé 1an et demi k j souffre .j m suis fait opéré sa allé mieu pendant 2 mois et minent c reparti j ai l impression de ne pa avancé bien o contraire.le matin j m léve jai mal le soir j m couche jai mal.jai subit injection sanochrom k dale cure de structum k dale vrément dans l impass!!! j n est k 35an bref chui dans la merde!!!!!!!!! si jai trouvé 1 solution pour m apaisé la douleur c resté sous la douche avc de l eau limite bouillante tou ceci entraine k j ne peut pa recherché du boulot chui vrément dan 1 impass.pouver vs m aider j vous en sré tré reconaissant

  2. Louis dit :

    Bonjour,
    Cela fait au moins 5 ans que je prends de la Chondroïne-sulfate (ACS4-ACS6) cette étude me surprend.
    Il m’est difficile maintenant de juger l’effet de la molécule car j’ai aussi le Syndrome des Jambes Sans Repos avec de fortes douleurs.Pour cela je prends du Tramadol et son effet anthalgique cache les douleurs de l’arthrose.
    Le seul point que je peux donner est que depuis 3 à 4 mois mes hanches, déjà bien abimées, redeviennent douloureuses. J’en parlerai à mon généraliste à la prochaine visite systèmatique trimestrielle.

  3. théma dit :

    Bonjour !
    Ne soyez pas trop sceptique, il vous suffit d’essayer…sur une période suffisament longue bien sûr, et en traitement de fond.Moi même pharmacien, je ne peux que vous faire part de témoignages de « souffrants » améliorés par la phytothérapie.
    Les laboratoires pharmaceutiques ne souhaîtent pas vraiment que la phytothérapie les « détrônent » de leur piedestal .
    Certains médicaments de base ne sont-ils pas issus pour la plupart des plantes , levures, algues, minéraux et oligo-éléments naturels ?
    Cordialement

  4. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A MICHELE :

     

    je vous ai répondu directement à votre adresse e-mail.

  5. michelle dit :

    votre article m’a énormément intéressée parce que depuis plus de vingt ans je vois ma mère souffrir d’arthrose en crescendo malgré multiples opérations, effectuées avec différentes techniques… tout ça pour rien car aujourd’hui elle doit accepter ses souffrances invalidantes avec un moral de plus en plus bas car ses limites semblent dépassées…. je ne sais plus où m’adresser pour être vraiment écoutée… ma mère quant à elle, perdant tout courage et confiance aux médecins, professeurs et j’en passe ! une réponse de votre part me toucherai particulièrement JDF d’autant que je vous ai particulièrement apprécié lors de vos rubriques tv de télématin… toute une époque ! HEUREUSE DE VOUS AVOIR RETROUVE PAR INTERNET …

  6. Anonyme dit :

    J’ai 36 ans et je souffre déjà d’arthrose. Je suis un traitement de fond entre autre à base de Chondroitine, de glucosamine et d’harpagophytum.
    Une étude aux USA a démontré que la teneur réelle de certains produits étaient nettement inférieure à celle indiquée sur l’étiquette.
    Bien se soigner aujourd’hui, c’est peut être tout simplement choisir les bonnes boites… 🙂
    J’espère que c’est le cas pour moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.