AHA 2008. La prise de vitamines C et E n’a aucun effet pour prévenir les accidents cardiovasculaires

Mauvaise nouvelle pour les accros aux pilules vitaminées. Prendre le de la vitamine C et de la vitamine E ne réduit pas le risque de maladies cardiovasculaires.
 
Elles se vendent comme des petits pains et c’est logique puisque les amateurs les consomment dès le petit déjeuner. Les comprimés de vitamines représentent un marché très important d’autant qu’on les pare de mille vertus.
 
Pourtant aucune étude n’a démontré un rôle positif de ces pilules et ce n’est pas le résultat présenté ce dimanche au congrès de l’AHA qui va changer les choses.
 
Ce sont des médecins américains qui ont payé de leur personne dans une étude menée pendant plus de huit ans.
 
Après avoir servi de cobayes en testant aspirine et beta-carotène pendant près de quinze ans lors de la Physicians’ health study I (étude sur la santé des médecins), ce sont 14641 médecins américains qui sont entrés dans l’étude, deuxième du nom.
 
Répartis en deux groupes, une moitié à reçu de la vitamine E à la dose de 400 unités internationales un jour sur deux et de la vitamine C, 500 milligrammes un jour sur deux également. Ils ont reçu également un complexe polyvitaminé avec des sels minéraux.
 
Le deuxième groupe recevait des placebos.
 
Après dix ans de suivi, les résultats montrent que la prise de vitamines C et E n’a eu aucun effet sur la réduction de mortalité par accident cardiovasculaire chez ces médecins. Rien sur l’infarctus, rien sur les accidents vasculaires cérébraux.
 
Il y a même eu un peu plus d’hémorragies cérébrales dans le groupe recevant les vitamines, un effet déjà connu pour la vitamine E.
 
Il n’y a donc aucun avantage et aucun intérêt à consommer quotidiennement des suppléments vitaminiques en espérant protéger son cœur.
 
Petite curiosité de l’étude, seuls un peu plus de 3 % des médecins de cette étude étaient fumeurs. En France on doit être à au moins à 20 %. Ce qui explique sans doute que les patients aient du mal parfois à être convaincus de la nécessité de cesser de fumer quand ils sentent les relents de tabac sur les vêtements de leur médecin.
 
Imaginez que je me mette à prescrire des régimes.
 
 
Références de l’étude :
 
Howard D. Sasso et al
 
Vitamins E and C in the Prevention of Cardiovascular Disease in Men
 
The Physicians’ Health Study II Randomized Controlled Tri
 
 
JAMA. 2008;300(18):2123-2133 
 
 
 
Présentation à l’AHA :
 
Abstract 167
 
 
J.Michael Gaziano
 

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à AHA 2008. La prise de vitamines C et E n’a aucun effet pour prévenir les accidents cardiovasculaires

  1. Perier dit :

    Bonjour,
    On nous dit que nous sommes en déficit de telles vitamines ou tels minéraux !
    Qu’en pensez vous?
    Selon vous quel cocktail idéal!!!! Peut on prendre quotidiennement,si cocktail il y a.
    Merci pour votre retour
    Cordialement
    P.Perier

    • docteurjd dit :

      Il me semble que nous sommes dans un pays développé et donc avec un accès à une alimentation variée. Cela doit suffire sans se jeter sur des cocktails de pilules !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.