Sclérose en plaques : l’alemtuzumab n’est pas un miracle.

La présentation de résultats d’essais cliniques dans des pathologies telles la sclérose en plaques suscite toujours beaucoup d’émois. Une évaluation des effets de l’alemtuzumab n’a pas échappé à la règle. Pourtant les effets secondaires sérieux ne font pas de ce produit un choix thérapeutique évident en première intention.
 
Des rechutes moins fréquentes qu’avec l’interféron beta-1, des images par résonance magnétique qui montrent une amélioration, une gène moindre comparée à l’interféron, il est évident que l’essai britannique comparant l’alemtuzumab à l’interféron beta-1 ne pouvait que générer des espoirs.
 
Mais et le « mais » n’est pas négligeable, il s’agit tout d’abord d’un essai de phase 2 sur 334 patients. Or, pour avaliser les résultats d’une évaluation thérapeutique, on doit passer en phase 3 et inclure plusieurs milliers de patients.
 
Mais il y a un autre point non négligeable qui explique que les spécialistes aient quelques réticences vis à vis de l’alemtuzumab, ce sont les effets secondaires.
 
Il faut d’abord rappeler que l’évaluation a été interrompue à la suite de la survenue chez les patients traités par ce produit d’un accident très grave, un purpura thrombopénique d’origine immunologique. L’un des patients en est mort. Cet accident correspond à une destruction des plaquettes sanguines, cellules indispensables à la coagulation et dont la destruction peut entrainer des hémorragies massives.
 
On a donc constaté 3 % de cas de purpura chez les patients traités avec cette molécule contre 1 % chez ceux recevant l’interféron. Mais les maladies auto-immunes de la thyroïde ont concerné 23 % du groupe traité par alemtuzumab contre 3 % pour le groupe interféron. Quant aux infections, là encore les résultats sont en défaveur de l’alemtuzumab, 66 % contre 47 %.
 
Il faudra donc comprendre ce qui se passe et avoir des indicateurs de risque solides afin d’éviter des complications qui se sont révélées très lourdes pour certains patients et mortelles dans au moins un cas.
 
D’ailleurs les auteurs de l’étude posent eux-mêmes la question de l’opportunité d’exposer des sujets jeunes dont le handicap est somme toute peu important à un produit dont les effets secondaires peuvent s’avérer très sévères.
 
Il faut donc se méfier des interprétations et des extrapolations rapides qui feraient de l’alemtuzumab le médicament tant attendu dans la sclérose en plaques.
 
Dans l’état actuel des connaissances, il trouvera sans doute sa place un jour mais bien après les thérapeutiques actuellement utilisées.
 

 

Références de l’étude :

Alemtuzumab vs. Interferon Beta-1a in Early Multiple Sclerosis
The CAMMS223 Trial Investigators
N.Engl J Med ;359,17:1786-1801
 

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

13 réponses à Sclérose en plaques : l’alemtuzumab n’est pas un miracle.

  1. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A MARIE-PASCALE:

    je n’ai aucune information. mais si c’est le cas, je publierai les données sur ce blog

  2. Anonyme dit :

    Bonjour, votre article date d’il y a 2 ans, une étude phase 3 a été mise en place à la Pitié-Salpétrière, j’ai participé à un panel de malades sur le « packaging » de l’Alemtuzumab, savez-vous où en est cette thérapie potentielle géniale, et à quand une AMM ? Les malades de la Sclérose en Plaques n’en peuvent plus d’être malades.
    Merci de votre attention, MPascale Dourtriaux

  3. milou dit :

    bjr a tous, j’ai 38 ans et 19 ans de maladie, la sep est mal vecu au quotidien, surtout par la douleur et par les insultes des gens car je ne marche pas tjs droit suivant les jours comme tous ceux qui on encore la chance d’être encore sur leur 2 jambes, mais mon remèdes de tout les jours c’est de pouvoir élever mes 2 enfants seul, et surtout le moral et l’espoir, un conseil : vivez tjs dans l’espoir

  4. Djam dit :

    Slt tt le monde j’ai le même problème que vous qui est la sep et je suis sous tysabri depuis 7mois c 1 perf par mois et ça se passe bien, il faut vivre comme tt le monde et oublier la maladie et il faut garder espoire et incha Allah tt ira pour le mieu il faut just avoir la foie. Bon rétablissement a ts

  5. laly dit :

    je suis aller voir le forum que vous m’avait conseiller et je ne vois pas le rapport avec la sclérose en plaques,je commence vraiment a me demander comment cela va se passer le mois prochain j’avoue que j’angoisse pas mal mais a la fois j’aimerais temps aller mieux,j’ai 36 ans et je souffre beaucoups help!!!je ne sais plus quoi faire

  6. laly dit :

    merci a jd de l’info, je commence les examens en mai je doute de plus en plus,j’ai arreter mon traitement par rebif et je sens que c’est difficile je ne sais plus top quoi penser, je vai s voir sur le forum conseiller merci encore laly

  7. JD Flaysakier dit :

    REPONSE A LALY :

    L’alemtuzumb  a posé des problèmes de toxicité et je pense que cette molécule ne va pas être utilisée facilement déormais.

    Je pense que vous devriez aller sur le forum de l’association France-Parkinson pour entrer en contact avec d’autres patients.

     

    bon courage.

  8. laly dit :

    je suis atteinte de la sclérose en plaques, j’ai fais 4 poussées en 11 mois, j’aimerais discuter avec des personnes sous alemtuzumes on m’a proposer ce traitement et je ne sais que faire?je sais qu’il n’y a pas beaucoups de personnes qui on téster.L’acceptation de cette maladie n’est pas facile je n’en ai jamais discuter avec personnes d’autres que de la famille mon traitement actuelle esr le rebif 22 a bientot laly

  9. JD Flaysakier dit :

    REPONSE à Vero :

    C’est avec plaisir que je donne cette information à toutes celles et tous ceux qui voudraient vous lire.

  10. vero dit :

    J’ai une sclérose en plaques depuis 18 ans et de forme secondairemant progressive depuis 7 ans et magré les progré de la science la guérison de cette maladie n’est jamais annoncée…
    Alors je me suis lancée dans mon propre combat thérapeutique, qui servira j’espère à d’autres, à savoir l’écriture d’un livre « le regard des autres  » publié aux éditions de l’officine et qui sort le semaine prchaine, déjà en commande à la fnac en ligne…Cordialement, Véronique

  11. La Fune dit :

    Je suis heureux, que les chercheurs se démènent à trouver une solution à cette maladie, tout en essayant d’avoir le moins de contrainte possible chez les personnes atteinte de sclérose en plaques.

  12. Anonyme dit :

    Je suis heureuse qu’on nous trouve un médicament miracle, je souhaite la guérison à tous les malades.Vive la recherche!!!

  13. rachid bellia dit :

    On attends toujours ce médicament miracle qui puisse nous guérrir un jour avec l’aide du bon dieu .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.