Sport et cancer : Fier de Lance

Cette dépêche, tombée vers 16 heures le 24 septembre 2008 va être abondamment reprise et commentée :

URGENT- Lance Armstrong « reprend la course »

NEW YORK (ETATS-UNIS), 24 sept 2008 (AFP) – L’Américain Lance Armstrong a annoncé mercredi à New York qu’il s’apprêtait à participer à des courses cyclistes en Australie et en France.

On peut parier que la teneur générale des articles et des reportages sera foncièrement anti-Armstrong. On va parler de dopage, de triche, remettre en question les sept victoires du Texan, voire douter de la réalité de son cancer.

Juste pour préciser les choses Lance Armstrong a appris en 1996 qu’il avait un cancer du testicule, une des formes les plus agressives puisqu’il s’agissait d’un choriocarninome.

Au moment du diagnostic, le cancer avait évolué au point d’avoir essaimé dans les poumons et le cerveau. Le Dr Einhorn qui suivait le cycliste estimait à 40 % les chances de ce dernier de s’en sortir.

En plus de l’ablation du testicule, Armstrong a été opéré du cerveau et a suivi une série de cures de chimiothérapie avec des produits lourds à supporter.

Il ne me semble pas inutile de rappeler ces faits, tant, ici, on a tendance à oublier d’où revient Lance Armstrong.

Il y a quelques années, un journaliste d’un quotidien natioanl du matin écrivait, parlant de l’Américain « A ce rythme là, chaque coureur aimerait avoir eu un petit cancer ».

Un « petit » cancer que je ne souhaiterais pas à mon pire ennemi.

Aux Etats-Unis, Lance Armstrong est un héros et un modèle. Il appartient à ce que les américains appellent les « survivors », un mot quasiment intraduisible en français, tant « survivant » n’a pas chez nous la même connotation.

Les spécialistes du cancer l’ont même récompensé lors d’e la plus grande conférence annuelle sur le cancer, il y a quelques années.

Beaucoup de parents d’enfants cancéreux viennent le voir, comme ce fut le cas sur le Tour dans de nombreuses étapes.

D’autres sportifs atteints du même mal sont allés discuter avec lui. Ce fut le cas de Tony Marsh le trois-quarts de l’AS Montferrand.

Je ne sais pas si Armstrong est un tricheur. Je sais seulement qu’il a vécu l’enfer, qu’il a failli mourir et qu’il a gagné sept fois le Tour de France.

Quitte à m’attirer les foudres du monde journalistique et de beaucoup de monde, je dois dire que vu son parcours médical, j’admire ce garçon et je le respecte pour ce qu’il fait vis-à-vis des patients atteints de cancer.

Il annonce que son retour sera une croisade pour parler du cancer, lever des fonds, inciter ç plus de recherches.

Personnellement je trouve qu’à près de 38 ans et après avoir tout prouvé, le garçon a vraiment du cran.

En un mot je suis fier de Lance.

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Sport et cancer : Fier de Lance

  1. houitte dit :

    mon fils a eu un cancer du testicule avec metastases au poumons chimio tres lourde pour commencer de quatre cycles d’une semaine espacé de 21jours la chimio a bien marche on enléve la tumeur au testicule ouf. et 2 mois apres lesion cerebrale operation en urgence bien passe tout va bien le cancerologue ne préconise qu’un suivi régulier IRM et scanner 2mois apres il est retourner en urgence a l’hopital récidive et de nombreuses lésions au cerveau cette fois non opérable on recommence a nouveau une chimio GETUG 13 il vient de faire sa 1ére chimio sur 7 jours espase de 13jours et cela 3 fois et si tout va bien radiotherapie ensuite en ce moment meme il souffre le martyre et chaque est un jour nouveau j’espere que la fin de tout cela sera la meme que Lance Amstrong mais effectivement qu’on ne laisee pas croire que ce cancer ce n’est rien car je ne souhaites a personne de vivre ce qu’il vit a l’heure actuelle

  2. JD Flaysakier dit :

    REPONSE : C’est sur le cancer de la prostate que certains soupçons très forts existent. Pas sur les tumeurs testiculaires.

  3. frédo le refroidu dit :

    n’y a t-il pas certains dopants qui provoquent le cancer des testicules ? ceci n’est qu’une remarque, de là à en tirer des conclusions il y a un fossé…

  4. JD Flaysakier dit :

    REPONSE : Cher Nécolas, On imaginait mal Armstrong abandonner le vélo. C’est un peu comme si le marinier abandonnait les péniches.

  5. nécolas dit :

    en tout cas, les médias sont décidés à battre le fier pendant qu’il est encore chaud… pour reprendre le vélo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.