Un docteur est demandé au rayon « consultations » la suite

Il y a un an, je racontais ici le phénomène nouveau que représentait l’ouverture aux Etats-Unis de cabinets médicaux dans les drugstores.

Dans ces magasins, équivalents de nos supérettes, mais où l’alimentaire est peu présent, on trouve déjà beaucoup de médicaments en libre-service et une pharmacie.

Certaines chaines ont développé aussi des cabinets de consultation à prix réduit pour les USA.

Un an plus tard, ce sont près de 950 cabinets qui ont ainsi été implantés.

Mais tout ne roule pas sur des roulettes. plusieurs de ces cabinets censés être occupés par des médecins ne sont pas, de fait, pourvus de praticiens.

Deux états, la Californie et Rhode Island ont donc lancé des enquêtes et d’autres états devrient suivre. D’autant que certaines chaines sont soupçonnées d’utiliser ces cabinets uniquement pour faire gonfler le chiffre d’affaires des pharmacies qu’elles abritent.

Le business de la santé est décedement bien étrange.

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.