BOTULISME : LES RESULTATS METTENT LE PLAT MEXICAIN EN CAUSE. RAPPEL DE TOUS LES PRODUITS.

ATTENTION : si vous avez chez vous un plat de « fajitas au poulet » ou des  » enchiladas au poulet » de la marque COMPANEROS et QUELLE QUE SOIT LA DATE LIMITE DE CONSOMMATION ou le NUMERO DU LOT, ne les consommez pas.

Les examens pratiquées au Centre national de référence du botulisme, à l’Institut Pasteur, confirme que c’est le plat ingéré par les deux femmes qui est à l’origine de leur intoxication grave.

Dans un premier temps, il a vait été demandé de ne pas consommer ce produit quand le lot indiqué sur la boite était 08/190.

Au vu de ces résultats, la consommation de ce plat doit être arrêtée, quelle que soit la date limite et le numéro du lot.

Les enquêtes sanitaires permettront sans doute de mieux comprendre où se situe le point de départ de la contamination.

Voici une partie du texte du communiqué de presse des ministères concernés.

CONFIRMATION DE BOTULISME D’ORIGINE ALIMENTAIRE
ET EXTENSION DU RETRAIT/RAPPEL DES PRODUITS

Le Centre national de référence a informé ce jour les autorités sanitaires et vétérinaires que les échantillons de plat mexicain « enchiladas au poulet» de la marque « Companeros », prélevés suite à l’hospitalisation ce week-end de deux personnes d’une même famille, présentent une très forte toxicité liée à la présence de toxine botulique. Ces deux personnes sont toujours dans un état préoccupant mais stable.

Par conséquent le professionnel concerné en accord avec les autorités sanitaires et vétérinaires procède au retrait et au rappel de l’ensemble des produits de type « enchiladas » et « fajitas » de la marque Companeros quelle que soit la date limite de consommation

Les produits portant le numéro de lot 08/190 avec une date de consommation au 7 août 2008 ne sont donc pas les seuls lots concernés par ce retrait/rappel.

Les autorités sanitaires rappellent que les produits concernés ne doivent en aucun cas être consommés, ni conservés. Ils ne doivent cependant pas être jetés mais rapportés sur le lieu de vente pour permettre des analyses.

Le botulisme est dû, le plus souvent, à l’ingestion d’une toxine produite par la bactérie Clostridium botulinum. Il n’y a pas de transmission interhumaine. Le délai entre la consommation du produit contaminé et l’apparition des troubles digestifs ou visuels est en moyenne de 6 à 36 heures (maximum 15 jours).
L’apparition, dans les 48h suivant la consommation de ces produits, de douleurs abdominales, de vomissements, de troubles digestifs ou de troubles de la vision doit conduire à consulter rapidement un médecin.

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.