VIH/SIDA CROI:2008 : un mystère appelé prépuce

BOSTON (photo JDF)

Prévention de l’infection, nouveaux traitements, vaccins, une première journée avec des bonnes et des moins bonnes nouvelles.

La 15ème conférence sur les rétrovirus, la CROI, apporte, comme chaque année ses espoirs et ses désillusions. Une façon de plus de constater, s’il en était besoin, que le VIH est un virus diaboliquement intelligent.

Les bonnes nouvelles d’abord avec la confirmation des résultats très encourageants des études menées sur la circoncision en Afrique de l’est, en particulier dans la région de Rakai en Ouganda. Deux études présentées aujourd’hui ont mesuré les effets de l’ablation chirurgicale du prépuce sur la transmission du virus HIV, du virus HSV2 responsable de l’herpès génital et d’un certain nombre d’infections génitales.

L’étude sur la transmission du virus HSV2 a consisté à suivre pendant 24 mois, deux groupes d’hommes, 1400 circoncis au début de l’étude et 1387 circoncis deux ans plus tard.
Aucun d’entre eux n’avait de marqueur biologique de la présence du virus de l’herpès génital.
Au bout des deux ans, on a constaté que le risque de contracter ce virus était plus faible dans le groupe circoncis que dans le groupe non circoncis, une différence de 25 %.

Mais l’étude ne s’est pas arrêtée aux hommes, puisqu’elle a considéré aussi les épouses.
Après un an de suivi, les chercheurs ont constaté que chez les femmes dont le partenaire était circoncis, on notait une baisse des infections vaginales conséquente : 50 % de moins pour les infections à trichomonas, 25 % pour les ulcères génitaux dont la cause principale est l’herpès et 20 % pour les vaginoses bactériennes.

Des résultats loin d’être anodins car toutes ces infections, en particulier l’infection par le virus HSV 2, sont autant de facteurs favorisants eu égard à l’infection par le virus VIH, comme l’a souligné Aaron Tobian coordonnateur de cette étude.

Dr Aaron Tobian

Petite déception cependant au milieu de ces résultats encourageants, une étude menée sur des femmes dont les maris séropositifs pour le virus HIV a montré que la circoncision ne les protégeait pas de la transmission du virus. Un résultat allant plutôt à l’inverse des premières études d’observation.
Maria Wawer, ( Johns Hopkins university, Baltimore USA) estime que ces résultats médiocres sont à mettre sur le compte d’une reprise trop précoce des rapports sexuels après la circoncision. Le temps de cicatrisation est long, plus de trente jours en moyenne dans les populations concernées, et le Dr Wawer estime qu’il faudra conseiller aux hommes circoncis de s’abstenir de tout rapport non protégé pendant six à huit semaines après l’opération.

Dr. Maria Wawer

Elle pense aussi que ces résultats montrent l’importance de procéder aux circoncisions chez les adolescents africains, à un âge où ils sont quasiment tous séronégatifs.

Le prépuce devient l’objet de toutes les attentions. Des travaux en cours semblent indiquer que ce revêtement cutané joue un rôle en abritant des agents bactériens et viraux qui favorisent la contamination par le VIH. L’atmosphère de moiteur et l’existence de microcavités favorisent la présence des germes. La structure particulière de la peau à cet endroit, notamment lla présence de kéraatine, fournit un abri au virus de l’herpès génital HSV 2 La circoncision aurait pour effet de faire disparaître ces zones fragiles et de diminuer la présence d’ulcérations génitales qui favorisent les coïnfections par le virus HSV2 et le VIH

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à VIH/SIDA CROI:2008 : un mystère appelé prépuce

  1. sabine dit :

    Bonjour
    Mr Jean Daniel Flaysakier c’est avec beaucoup d’intérêt que j’ai lu votre article sur la circoncision comme moyen de lutte supplémentaire pour éviter le sida.
    J’ai bien suivi l’étude réalisé en Ouganda par une équipe de chercheurs et j’espère que de telles actions se poursuivront pour trouver une solution à ce fléau.
    Je vous recommande à vous et à tous les internautes qui voudraient rester au courant des actions de prévention du sida en afrique de visiter le blog : prevsida.centerblog.net

  2. Au niveau de l’herpès,
    Les chiffres sont vagues à propos des 10 millions de personnes infectés en France.

    Beaucoup de personnes ignorent encore qu’elles ont le virus, c’est bien dommage !

    Le vaccin de l’herpès a fait des ravages a sa sortie mais on espère toujours un médicament miracle pour les années à venir…

    David – créateur du blog d’information sur l’herpès informations-herpes.blogs…

  3. JD Flaysakier dit :

    REPONSE : Je ne suispas un spécialiste des religions mais je crois savoir que la Bible parle déja de la circoncision dans l’Ancien testament avec l’alliance d’Abraham. Il me semble que c’est très antérieur à la période que vous mentionnez. Je vous signale d’ailleurs que plusieurs pays africains ont fait appel à des équipes israéliennes pour former leurs médecins à pratiquer la circoncision .

  4. dr saida/maroc dit :

    bonjour, que veut-on de plus extraordinaire..l’islam et son prophète MAHOMET ont conseillé la circoncision il y a plus de 14 siècles!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.