Mammographies de dépistage : un petit rappel des règles !

Des pratiques apparemment contestables dans des cabinets d’imagerie médicale du Nord de la France défraient la chronique aujourd’hui.

A cette occasion, je voudrais rappeler quelques règles élémentaires qui concernent le dépistage du cancer du sein dans le cadre du programme national de dépistage pour les femmes de 50 à 74 ans.

Ce dépistage se fait aussi bien dans des hôpitaux publics que dans des centres privés, en particulier des cabinets de radiologie.
Les femmes concernées reçoivent un courrier de leur Caisse primaire d’assurance maladie, la CPAM.
On peut aller dans le cabinet de son choix à la condition que les médecins qui exercent dans ce cabinet soient agrées pour pratiquer ce dépistage.

Ce dépistage comporte un examen radiographique et un examen clinique fait par le médecin.
L’examen est totalement pris en charge par la CPAM, ce qui veut dire que vous n’avez RIEN A PAYER.

Les radiographies faites dans le cadre de ce dépistage donnent lieu à une double lecture, par deux médecins spécialistes différents. En cas de divergence une troisième lecture peut être faite.

Cette double lecture est une assurance de qualité. Elle permet , en cas de doute, de confronter les avis et d’aller eventuellement plus avant.dans les explorations.

Une information détaillée doit être fournie par le médecin après l’examen.

Sachez enfin que les appareils de mammographie font l’objet d’un contrôle obligatoire annuel qui doit être transmis aux autorités sanitaires.

A propos docteurjd

j.Daniel Flaysakier est médecin de formation et journaliste professionnel dans le secteur de la santé sur une chaine nationale de télévision. Ce blog est personnel et ce qui y est écrit ne reflète que les opinions de JD Flaysakier
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.